BIENVENU SUR LE SITE DE LA LOGE DU GLAIVE DE MIKAEL

Bienvenu,

Sur  le site du Glaive de Mikael, Grande Loge Maçonnique Mixte au rite de Memphis Misraïm à l'orient de Strasbourg.

Pour avoir accès au calendrier des tenues vous pouvez vous connecter avec le login visiteur et le mot de passe de la Colonne B.

Vous êtes Franc-macon et vous souhaitez avoir accès à l'ensemble du site.
veuillez remplir le formulaire à cette adresse Formulaire de contact

Vous n'êtes pas Franc-macon et souhaitez faire parti de notre loge.
Veuillez remplir le formulaire à cette adresse Formulaire de contact

HISTORIQUE DE LA LOGE


1954 : Le Régent Gastone MARCHI tient seul la barre jusqu’en 1955. Tout en maintenant la surveillance occulte de l’Ordre, il suggéra en 1954 « l’expérimentation » de la Régence par le Frère Ottavio ZAZIO.
 
1958 : Le Frère Ottavio ZAZIO est démissionné de sa charge. Le Frère Gastone MARCHI, Patriarche de Venise et Souverain Grand Conservateur Général ad vitam de l’O.’. O.’. A.’. et P.’. de M.’. et M.’. annonça lui-même à tous les Maçons Libres répartis sur les deux hémisphères que, “restés très déçu à tous les niveaux et sur tous les aspects, vu les tristes résultats de la gestion fiduciaire donnée en confiance au Frère Ottavio Ulderico ZAZIO, nous lui retirons toute délégation fiduciaire, le gardons cependant membre d’honneur de notre Vénérable Ordre mais sans aucune charge, fonction, prérogative, titre, pouvoir, ou autorité pour tous documents administratifs ou initiatiques”.
 
« En même temps, grâce à la délégation temporaire de trois ans, période qui n’a pas été terminée, et qui aurait dû être reconduite deux fois encore (trois périodes de trois ans), qui lui avait été donnée, nous n’avions consigné ni timbres, tampons et archives essentiels. Nous déclarons donc que tout document fait après la présente déclaration (27 décembre 1958) donné avec le nom ou avec le « nomen esotericum » de ce Frère est nul et non avenu ».
 
1959 : Toujours sous la présidence du Frère Gastone MARCHI, le Souverain Sanctuaire fit élire et consacrer à la date fixée par les Mystères d’Égypte, le Très Illustre et Vénéré Frère Apulejus Uzerankh (Gedeone A. M. GANDOLFO de FERRARE 33ème 90ème 95ème), Docteur et professeur en chimie, G.’. H.’. G.’. Régent, lui confiant la délégation fiduciaire pour trois fois trois ans, là aussi, et l’élevant au titre et au grade de 90ème 96ème (dans le but de l’assister dans son action), sans lui donner toutefois la succession complète.
 
Celle-ci étant partagée par le Maître Gardien de l’Initiation et Grand Conservateur du Rite, en l’occurrence, le Frère A. V.’. 33ème 90ème 95ème, ce dernier assurant le pouvoir occulte, et à qui furent confiés les timbres et sceaux nécessaires à la conduite de l’Ordre en union et effet initiatique du Grand Sublime Souverain Sanctuaire. Le G.’. H.’. G.’. lui, de son côté, devait assurer le pouvoir visible et extérieur tout en devant toujours se référer et prendre conseil auprès des Frères du Grand Sublime Sanctuaire « Superum » au Zénith de Venise.
 
Le Souverain Sanctuaire, jugeant cette réforme opportune étant donné les dangers et bouleversements supportés par les Rites Unis dans leur histoire, tant à cause des guerres, des invasions que des changements politiques, la ratifia par un décret, en 1959.
 
Par ce système, de nouveaux nuages pouvaient s’amonceler sur Venise, le véritable chef de l’Ordre étant demeuré secret, toute possibilité de rouvrir ou transmettre le pouvoir visible dans n’importe quel pays, ou dans n’importe quel lieu, avec légitimité et pouvoirs réguliers était sauvegardée. Cela fut vérifié à l’occasion, et les pouvoirs purent être transmis. Le Souverain Sanctuaire approuva et ratifia ce choix. Ainsi donc le véritable pouvoir fut-il gardé secret, entre des mains sûres, des mains qui avaient les pouvoirs théurgiques, magiques, initiatiques et traditionnels nécessaires, tandis que le G.’. H.’. G.’. officiel avait les mêmes pouvoirs mais sur un ton mineur, car à côté de la hiérarchie officielle, couverte elle-même, coexistait une seconde hiérarchie, véritable et absolue, laquelle avait dans ses mains le réseau des Ordres Réunis et de toute l’Initiation.
 
Jean PREVOST est, depuis 1949, membre de la R.’. L.’. « Sophia » à l’Orient de Nantes sous la Grande Maîtrise de Henry-Charles DUPONT… Jean PREVOST a déjà reçu les 18ème , 30ème , 32ème , et 33ème degrés de la part du Duc Attilis ARMANDI di Levizzano, Grand Maître du Grand Orient d’Italie de la Maçonnerie Ecossaise (au Zénith de Gênes), ainsi que les 90ème et 95ème degrés de Memphis-Misraïm des mains d’Alfredo VITALI, membre du Grand Sublime Souverain Sanctuaire « Superum » au Zénith de Venise, Suprême Puissance régulatrice des Rites Unis de Memphis et Misraïm pour les deux hémisphères. À la demande de Gérard TOUBLANC, Jean PREVOST participe à la création de la Mère-Loge de Bretagne où il occupe la fonction de Grand Orateur.
 
Le 23 octobre, Robert AMBELAIN qui dirigeait la Grands Loge Française de Memphis-Misraïm, s’auto-proclame Grand Maître Général Mondial du Rite.
 
Jean PREVOST qui est dépositaire de l’autorité des Hauts Corps de Venise réagit à cette proclamation illégale. La Grande Loge de Bretagne est une structure déjà pressentie : il faudra attendre le Convent de Châteaubriant en mars 1966 pour que cette Grande Loge soit une réalité.
 
1966 : En 1966, E.’. V.’., soit le 6e jour de janvier de l’an 5966, soit le 19ème jour du mois de THOT, le Grand Sublime Souverain Sanctuaire « SUPERUM » au Zénith de Venise, sur décision des Hauts Corps de l’Ordre, proclame une série de très graves différents l’opposant à « l’ancien Frère » Robert AMBELAIN (et notamment lui reproche d’avoir usurpé la filiation DUPONT), et en conséquence ordonne :
 
« Eu égard à la glorification des initiés véritables de France, Gloire de l’Europe et Maîtres pour tout Initié, à la perpétuation de la régularité maçonnique dans le temps et dans l’espace des Fils de la Lumière, suivant l’Initiation qui relève de la R+C PYTHAGORICIENNE dans notre Ordre Vénéré, a l’honneur d’informer et porter à la connaissance de tout le monde en France que depuis quelque temps travaille dans la régularité et dans le silence, le Souverain Sanctuaire de Bretagne (Armoricain) conduit par le Tr.’. Ill.’. Tr.’. Puiss.’. F.’. Combororix (Jean PREVOST) 33ème 90ème 96ème, Membre d’honneur du Souverain Conseil Universel P.’. G.’. C.’. d’Armor.’. – Grand Elu de Zorobabel, Rose+Croix, Évêque Apostolique et Patriarche de l’Eglise Gnostique Chrétienne, Chevalier d’Orient R + C ».
 
Cela dit et pour ces motifs, réunis en séance solennelle, avec tous les Hauts Corps Rituels siégeant pour droit originaire au Zénith de Venise, à savoir :
 
• Le Grand Temple Mystique, Grand Empire des Souverains Princes de Memphis,
 
• Le Grand Collège Liturgique,
 
• Le Souverain Grand Consistoire Général des Sublimes Princes de la Franc-Maçonnerie,
 
• Le Suprême Grand Tribunal des Grands Défenseurs de l’Ordre et le Souverain Conseil Universel, lequel représente la part administrative de ce Sanctuaire pour le Monde entier, ayant écouté la relation du Tr.’. Ill.’. F.’. ZED.’. 33ème 90ème 96ème, Gardien de l’Initiation et du F.’. KHEPER-KHEPHER 33ème 90ème 95ème, Substitut du G.’. G.’. G.’. pour le Suprême Grand Tribunal, réunis en différentes séances préparatoires , donne au FRERE COMBORORIX 33ème 90ème 96ème la même délégation que celle donnée naguère, en 1839, au Frère Etienne MARCONIS à Palerme par notre Vénéré Ordre, pour bâtir en France le « Souverain Sanctuaire des Gaules » de l’Ordre Oriental Ancien et Primitif de MEMPHIS et MIZRAÏM, dans le but d’y travailler à la gloire du « Souverain Architecte des Mondes », en fraternité bénie avec ce grand Sublime Souverain Sanctuaire « Superum » au Zénith de Venise.
 
On le prie de tenir pour base le Souverain Sanctuaire de Bretagne, lequel est bien au Zénith de « Venet » (Vannes) et cela veut dire beaucoup. On donne au Frère COMBORORIX 33ème 90ème 96ème tout pouvoir de représenter dans ces travaux de réédification nos Ordres Vénérés en France et ses dépendances, c’est à dire dans le territoire gaulois de la République Française, en Gaule Belgique, dans les Pays Bas, dans la Wesphalie ainsi que dans tous les territoires d’Outre Mer et dans l’ancien empire colonial français y compris l’Indochine et les îles du pacifique. Il a dès ce moment autorité, pouvoir, et devoir de diriger, en constituant ses Substituts, les Hauts Corps suivants que nous, avec nos pouvoirs souverains, constituons régulièrement, traditionnellement, initiatiquement au Zénith (symbolique) de Vannes – Venet pour les Gaules :
 
• Le Temple Mystique des Gaules ou Grand Empire National des Sublimes Princes de Memphis ;
 
• Le Collège Liturgique des Gaules ;
 
• Le Grand Consistoire National des Sublimes Princes de la Franc-Maçonnerie ;
 
• Le Grand Tribunal des Gaules des Grands Défenseurs de l’Ordre ;
 
• Le Suprême Conseil des Gaules (du 90ème 95ème).
 
Il a aussi pouvoir de bâtir ou de maintenir le Souverain Sanctuaire de Bretagne (Armorique) comme centre originel avec tous les Hauts Corps susdits bornés à l’Armorique pour des études particulières de Théurgie Égyptienne en constituant avec les initiés à la Théurgie Chrétienne et Kabbaliste, le haut lieu pour le bien de son pays et de sa patrie française que nous tous aimons et estimons d’une façon particulière.
 
Nous déclarons que le Frère COMBORORIX 33ème 90ème 96ème (Jean Prévost de Nantes) est libre, après avoir mis en travail les Hauts Corps susdits, de déplacer le Souverain Sanctuaire des Gaules dans un lieu qu’il jugera avec ses frères le plus opportun, ayant toujours pouvoir de s’opposer à tout déplacement s’il le juge nécessaire, toujours dans l’intérêt de sa patrie et de l’Ordre Ancien et Primitif Oriental de Memphis et Mizraïm.
 
Nous donnons à nos frères très aimés de France une seule tâche, celle d’amour fraternel entre nous tous, et nous donner relation de leurs actions pour présenter des suggestions fraternelles, et nous communiquer les successions des Grands Hiérophantes Nationaux, pour que nous leur donnions pleine reconnaissance.
 
A l’époque (en 1966), les problèmes avec Robert AMBELAIN étant à l’ordre du jour ; interdiction était faite à Jean PREVOST dès lors et dans le futur d’avoir le moindre rapport avec celui-ci, avec ses lieutenants et Frères d’autres Ordres dont il serait le chef ou l’inspirateur, faisant pleine exception du Grand Orient de France, lequel est libre et souverain dans son domaine maçonnique. Suivait la recommandation que tous les Frères du Memphis et Mizraïm véritable et régulier soient d’abord et avant tout loyaux, fidèles aux serments prêtés, et ne se laissent jamais aller à avoir la moindre tolérance pour les ennemis de la Franc-Maçonnerie et pour ceux qui ne sont pas des Frères dignes de ce nom.
 
Revenons au Frère Jean PREVOST :
 
Le Très Illustre, Très Puissant et Très Vénéré Frère Jean PRÉVOST (Combororix) de Nantes (Loire Atlantique) 33ème 90ème 96ème (suivent tous les précités) dès ce moment a plein droit de conduire le Memphis et Mizraïm régulier dans les Gaules et annonçons à tous les Francs-Maçons réguliers qu’il est officiellement revêtu du 96ème comme GRAND HIÉROPHANTE NATIONAL DES GAULES et GRAND MAÎTRE GÉNÉRAL DE FRANCE pour l’ORDRE ORIENTAL ANCIEN ET PRIMITIF DE MEMPHIS ET MIZRAÏM. Il prend dès ce moment ce titre pour lui-même et pour ses successeurs réguliers et légitimes, selon la délégation donnée.
 
Dès ce moment, le Frère Combororix 33ème 90ème 96ème est membre effectif, de plein droit, du Grand Sublime Souverain Sanctuaire « Superum » au Zénith de Venise (origine de toute filiation régulière et légitime).
 
C’est en mars 1966 que se tint le Convent de Châteaubriant qui verra naître, sous les auspices des Hauts Corps de Venise représentés légalement par Jean PREVOST la Grande Loge de Bretagne où, par ailleurs, il occupe la charge de Second Grand Surveillant. Les Loges de la « Mère-Loge de Bretagne » sont dissoutes.
 
Trois loges sont alors crées :
 
• « Morvan Marchal » à l’Orient de Rennes,
 
• « Gérard Toublanc » à l’Orient de Nantes,
 
• « Sébastien le Balp » à l’Orient de Vannes.
 
Ainsi, la Grande Loge de Bretagne travailla sous les auspices de la Grande Loge Symbolique des Gaules, constituée à l’Orient de Vannes, elle-même dépendante du Souverain Sanctuaire des Gaules dont le frère Jean PREVOST est le Souverain Grand Hiérophante.
 
Cette Grande Loge fédère alors :
 
• Loge n° 1 : « Le Droit International » à l’Orient de Dinard (V.’.M.’. : Maoris MORVAN), fondée en 1964 ;
 
• Loge n° 2 : « Les Deux Horizons » à l’Orient de Paris (V.’.M.’. : Jean PREVOST), fondée en 1966.
 
1968 : Le Frère Jean PREVOST contraint à un déplacement professionnel de plusieurs années en Algérie, met les Travaux du Souverain Sanctuaire des Gaules en suspension.
 
1973 : Le « Superum » italien décide de fermer définitivement ses travaux. Les Loges bleues italiennes sont rattachées au G.’. O.’. Italien de la Place de Jésus qui est reconnu par la Grande Loge d’Angleterre.
 
Le F.’. Jean PREVOST ne l’apprendra que le 17 février 1987, soit quelques quatorze années plus tard.
 
1987 : Le F.’. Jean PREVOST est de retour en France et il redonne vigueur aux Travaux du Memphis-Misraïm dont il avait la charge.
 
1989 : La reprise des Travaux du Souverain Sanctuaire des Gaules conduit à la création de six loges dont : « les Deux Horizons » à l’Orient de Paris, « Isis-Uranie » à l’Orient de bordeaux et le « Glaive de Mikaël » à l’Orient de Strasbourg, pendant qu’on suspend les Travaux pour enseignement non maçonnique des trois loges de Metz qui avaient rejoint l’Ordre :
 
Il fallait bien se rendre à l’évidence : le Souverain Sanctuaire des Gaules était devenu autonome. Les documents étudiés semblent indiquer que cette autonomie doit être chronologiquement placée au moment où le « Superum » décida de mettre fin à ses travaux. C’est à dire en 1973.
 
1998 : Le G.’. H.’. Jean PREVOST, se sentant très malade, avait donné la direction générale de notre Ordre et tous pouvoirs, selon les Constitutions Générales, au Frère Jean BERNADAC, 33ème 90ème 95ème , son Grand Hiérophante Substitut. Notons également en 1998, la création effective de la loge « Ath Aha Ptah » à l’Orient de Marseille (13).
 
1999 : Pour faciliter le travail administratif et rituellique, le G.’. H.’. Jean PREVOST opère, comme il en a reçu le droit, le transfert du siège de la Hiérophanie de Vannes (56) à Marseille (13).
 
Quand le regretté G.’. H.’. rejoignit l’Orient Éternel, le 20 juin 1999, son Substitut, le F.’. Jean BERNADAC 33ème 90ème 95ème lui succéda naturellement et selon ses vœux, en toute légitimité. Ainsi qu’en attestent nos documents signés de Jean PREVOST et une lettre de reconnaissance reçue d’Italie.
 
L’année 1999 (le 31/03) voit également la création effective de la Loge « Imhotep » à l’Orient d’Agde (34), ainsi que la Loge «Maât » à l’Orient de Toulouse (le 01/09).
 
Pour assurer pleinement sa charge, le G.’. H.’. Jean BERNADAC reçut régulièrement le 96ème degré de l’Ordre.
 
Le 19/10/2001 voit la création de la Loge « Apis » à l’Orient de Sarlat, ainsi que la Loge « Nout » à Marseille, le 31 juillet). Notons que la Loge Nout présente la particularité de recueillir les Frères et les Sœurs isolés, car nul ne peut être membre de l’Ordre s’il n’est dans une Loge Bleue (à l’exception du H.).
 
Notons, en 2001 (le 1er août) le fait que le G.’. H.’. Jean BERNADAC précise, dans l’Arrêt n° 2001-01 qu’à dater de ce jour, « tous les Frères et les Sœurs qui appartiennent à un Ordre régulier émanant du feu Frère R. Ambelain seront fraternellement reçus par les Loges et les Frères et les Sœurs de notre Ordre en leurs grades et qualités ». Ceci est fait dans le but d’avancer vers la paix dont chacun a bien besoin dans ces temps agités qui justifient pour les « Memphis et Misraïm » valides et authentiques un fraternel rapprochement, dans le respect des différences que l’histoire a imprimée à leurs divers Ordres.
 
Cette prise de position claire présente le mérite de répondre à la question que posait le Frère Jean PREVOST : « Est-il nécessaire de prendre contact avec les autres obédiences de Memphis et Misraïm en Belgique et en France, notamment avec les successeurs de R. Ambelain », et pour laquelle il semblerait qu’on soit toujours en attente de réponse.
 
2002 : L’année 2002 voit tout d’abord la création, le 18 mai à l’Orient d’Agde, de la Loge de Perfection, « Agathéa » travaillant du 4ème au 14ème degré.
 
Les informations et chronologies indiquées ci-dessus pourraient être modifiées et/ou complétées si des pièces nouvelles venaient en notre possession qui préciseraient, affirmeraient ou contrediraient l’état des connaissances que nous avons pu établir à partir de la documentation actuellement disponible.
 
Fait au Zénith de Marseille, le 15 décembre 2002 E.’. V.’.